Feuilles

Les jonchées de feuilles laissent l’instantané de leur fugace repos, tout passe et tout devient signe.

Olivier Abel, 2010



EMPREINTES DE GINKGO

C’est un envol, une nuée cavernicole, c’est un poudroiement de feuilles mortes saisies dans un tourbillon automnal, c’est une explosion végétale, celle du Ginkgo. La trace elle-même, répétée, exprime l’infinité possible des lumières qui la saisissent car les couleurs nous prennent, elles, dans un contraste. Le nuage est obscurité et lumière tout à la fois, car le fond révèle la trace qui éclaire le fond : c’est un va-et-vient, un scintillement à nos yeux. Sur un ciel opaque, des éphémères flamboient et bourdonnent ; à l’inverse, le soleil éparpille une frondaison ; un envol éclabousse le sol de son ombre, à la pointe de la saison ; c’est la photographie améliorée d’une saison qui souffle sur la mort et l’illumine dans un dernier mouvement.

Suzanne Beaujour, 2014